artis: a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

lirik lagu 100-8 zoo lyrics (feat. malekal morte) – booba

Loading...

(feat. malekal morte, sir doum’s)
[mala:]
j’écris pas d’douceurs, p’t’être parc’que j’vis dans la haine même si
j’y mets tout mon cœur,
sans veine, trop d’peine, trop d’traîne, d’engraine, en flow d’graines
de merde…
et pendant les étrennes j’m’emmerde.
mon groupe -ss-ssine et les faux s’entraînent, s’entraident, sans trêve
szrahb star guette mon armée
et l’art armé grave, y’a d’quoi s’alarmer, comme si y savaient pas où
j’crèche.
tout l’monde s’pointe quand y veut, mon groupe -ss-ssine,
pour un joint ou pour m’joindre, t’as qu’à v’nir dans ma limousine
les têtes d’affiches, c’est pas c’qui manque, mon groupe -ss-ssine
si y’a problème, on sort les [?] au fond planqués, mon groupe a ça
aussi.
[brams:]
mon groupe -ss-ssine tahr à l’ancienne
pose dix barres, t’auras un bain d’sang
et j’ai c’qui t’faut dans l’coffre si t’as un plan mais faut qu’ça paye
parc’qu’on est plein.
y’a plus d’un man et pas d’mannequins dans mon clan, jamais en chien
parc’qu’on est grands.
si tu t’plains, on t’fait la misère comme pas possible, aucun remord,
insensible, même si ton cul m’sert de cible,
malekal morte 92 i khro, ici les gosses ont tous les crocs, mais y’a
qu’les gros qu’on engraisse, négro.
l’temps presse et p-sse trop vite, c’est la cl-sse quand t’as la place
du boss, plus rien à faire
si ça s’corse, protège ton torse ou tu s’ras blessé.
c’est la merde, demande à dorse, faut m’laisser
malekal morte, ouais c’est boulogne ici.
[b–ba:]
mon groupe -ss-ssine comme la cc rase les bâtards à la racine,
rime sous 100 g qu’j’prends l’micro on m’appelle danger,
mes troupes sont rangées qu’des étrangers lunatic réseau on vient du
100-8 zoo
eazy au mic khro, dans la banlieue c’est l’moyen ge, y’a pas d’maille
et sur l’droit ch’min y’a un péage,

négro c’est l’bronx avec dix ans d’r-t-rd au moins, y’en a qui rêvent
que d’grandir avec me-ar aux mains
et moi, j’regarde le monde s’écrouler doucement, où on en s’rait,
d’vrait y avoir plus de filles comme florence rey
apocalyptique y’a pas d’issues, trop d’décès j’vais pas m’tuer c’est la
merde j’suis habitué.
[doum’s:]
quelque part en moi vit un guépard,
depuis t-t-pe, d’l’amour, mon cœur en produit peu,
peut-être parc’que j’suis 9.2. prototype, nous tester qui peut?
chaque soir on boit d’l’eau d’feu, et quand l’flic nous arrête au feu,
on descend la nêtre-fe, une grosse envie d’faire feu.
affamé comme tous les gosses des rues mal famées, où la nuit ça ré-ti.
ma plume s’plante dans l’encre ou s’plante dans ta rétine.
9.2. la vraie team, on s’fout d’ta iv, kiffe les films à la “heat” mais
fête l’aïd.
mon groupe t’-ss-ssine comme la rue quand t’es naïf,
c’est pour nos racines, pour ceux qui d’vant l’insigne font ce même
signe,
qui rêvent -ssis, fument sur un joint à six ou partagent un micro à
six,
boulogne issy c’est pire qu’la croatie, nos flows sont trop acides,
mes khros -ssistent à tout quand j’troue ma cible.
[issaka:]
tu vends ton sh-t, ta dope, fais tapiner tes putes au bois d’bou,
laisse-moi faire mon zness-bi bouge,
tu m’dis “la france un pays libre”, attends mes détenus, attends-toi à
bouffer du calibre.
quoi?! tu m’dis “la france c’est mieux qu’l’afrique” mais n’oublie
pas, pédale, que tout leur fric c’est de nos morts
toujours en guerre, son sans trêve, j’suis 9.2. i cru 73,
j’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de g.l.o.c.k.
c’est pour les khros qu’y nous ont enlevés eux, et pour mon groupe
j’-ss-ssine, prends mon 9.2. i inhalation de rail de cc.