artists: a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

lirik lagu faid herb square – dj crabees

on lâchera pas l’affaire
on lâchera pas l’affaire
on lâchera pas l’affaire en cours de route
on y va tout schuss
malgré les coups d’blues
et un moral qui s’écroule
comme le cours des bourses.
ecoute on joue des coudes
dans cette foule étouffante, mec,
on s’débrouille en fait
en misant tchipette sur l’entraide
sans être les bienv’nus
en chien d’subventions
en misant plein d’thunes (dans l’son)
dans la peinture (en bombe)
on s’serre la ceinture (dans l’ombre)
pour que les choses aboutissent
malgré qu’on soit des gars tout?
on est pas prêts à s’accroupir
afin d’plaire au plus grand nombre
plus t’as d’faux culs dans c’monde
c’est l’imposture sans honte
et on exporte une chanson
car dans l’fond la musique
loin des sons abusifs
ca amène trop d’pures rencontres
car le brave gars lucide
plus proche du taf d’usine
que du palais monde
ici on lâche une rime
pour kiffer son ch’min
et faire croquer les copains
même si l’aspect financier contraint
l’avancée de projets concrets
contraint à de complexes combats
qu’on met en commun
c’est pour les proches, mec
ceux qui t’dépannent quand t’es en galère
ceux qui méritent des médailles
et qui t’prêtent un apl.
ceux qui t’rappellent à la raison
et t’font relâcher la pression
que t’acceptes à la maison
quelqu’en soit la saison.
c’est pour ces bons gars qu’on s’bat
qu’on s’laisse pas abattre au comptoir
qu’on compte pas l’gent-ar
quand il faut s’mettre à table.
malgré les états d’âme,
les décalages,
les dérapages de chacun,
on essaiera d’garder la foi
jusqu’au sarcophage de sapin.
on essaiera d’garder la foi…

dans l’ombre le futur s’dessine
vu qu’la lumière divine nous éclaircit peu
la fin reste une énigme à la dérive
dans un milieu pernicieux
et on persiste!
malgré des phases de superst-tions,
paraît qu’dehors c’est l’inquisition.
mais on précise
qu’on est conscients de tenter de l’être,
non sans réserve,
ca en énerve plus d’un,
tant mieux aujourd’hui des heaters ça rend célèbre putain!
c’est ironique si t’avais pas compris
on répète la fashonerie

ici c’est pas notre style.

on respecte quelques précepts fondamentaux et nécessaires
quand le gars parle dans le dos des autres
on marche droit sans regarder derrière
on persévère et lache pas le steack
on bosse tard la semaine

et le weekend on se fou la quiche
comme une alsacienne.

on mène plusieurs vies parallèles
avec de nombreux paramètres à gérer
parfois atterrés vu la charge de taff à faire
on vaque c’est vrai,

p-sse par phases de stress mal géré

mais vu le climat de rémission
on garde le smile dès qu’on regarde par la fenêtre.

dès qu’on regarde par la fenêtre

c’est pour les proches mecs,
ceux qui te dépannent quand t’es en galère,
ceux qui méritent des médailles
et qui t’prêtent un apl,
ceux qui t’rappellent à la raison
et t’font relâcher la pression
ceux qui t’acceptent à la maison
quelle qu’en soit la saison.
c’est pour ces bons gars qu’on se bat
qu’ on se laisse pas abattre au comptoir
on compte pas le gent-ar
quand il faut se mettre à table.

malgré les états d’âme,

les décalages,
les dérapages de chacun
on essaiera de garder la foi
jusqu’au sarcophage de sapin.

washington square, 1963.

pour être son propre scénariste,
faut être actif et ne pas rester par terre -ssis
dans un coma léthargique
à cramer de la weed.
si on se lève la bite
c’est pour faire la diff (mec),
sans se poudrer les narines.
on est pas prêt de lâcher la ziq

vas y fait tourner les platines
comme les rumeurs sur not’ compte
ca va pas nous changer la vie (oh non)
car dans le fond
on sait qu’en tant qu’unique écrivain de sa bible,
faut prendre des initiatives pour s’imposer
malgré sa taille dans ce monde comme mimi mati, comme mimi mati.
ouais comme joséphine ange gardien!

- kumpulan lirik lagu dj crabees