lirikcinta.com
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu hasta la muerte – mister you

Loading...

[intro]
c’est l’histoire d’abdelkader et moussa
c’est l’histoire de mokhtar et mamade
c’est l’histoire de mokhtar et mamade

[couplet 1 ]
tous les jours les deux traînent ensemble
même gamos même li-sse, même ensemble
même sourire, regard menaçant
quand ils te la mettent c’est sûr que tu la sens
je parle d’une amitié qui a plus de 20 ans
qui n’a pas de prix qui n’a pas de montant
ils canneraient l’un pour l’autre ils font pas de boucan
même face à trente aucun des deux ne fout le camp
même les anciens reconnaissent qu’ils sont bêtes de gamberge
se sont rencontrés les deux portaient des pampers
a la vie à la mort, c’est ce que les deux prêchent
ils ont fait le collège la calèche et la crèche
la street et l’art en pire ils ont connu la dèche
le meilleur et le pire la hess et la fraîche
du sous-sol au toit, du tar-mi à marrakech
celui qui se souciait d’toi, il te dira suicide-toi

[refrain]
tous les quartiers du monde te diront que ça se p-sse ainsi
l’amitié est pire qu’une bombe, mais bon c’est pas un souci
on peut marcher sur tout le monde et retomber aussi vite
le destin sévit
tous les quartiers du monde te diront que ça se p-sse ainsi
l’amitié est pire qu’une bombe, mais bon c’est pas un souci
on peut marcher sur tout le monde et retomber aussi vite
le destin sévit

[couplet 2 ]
c’est l’histoire de moussa et d’abdelkader
1944 ils dormaient par terre
ils ont fait la guerre pour avoir les papiers
ils ont plongé dans une merde où il n’avaient pas pied
dans les tranchées, ils servaient de chair à canon
les étrangers, ouais ils en avaient dans le pantalon
quand fallait bouger, crois moi qu’ils disaient pas non
leur descendance finira morte ou au ballon
ils se sont c-ssé l’dos pour un salaire misérable
ils se sont p-ssé l’mot, les noirs et les arabes
ils les ont pris pour des singes tout droit descendu des arbres
pour les papiers c’est simple, ils leur ont dit prenez les armes

[refrain]
tous les quartiers du monde te diront que ça se p-sse ainsi
l’amitié est pire qu’une bombe, mais bon c’est pas un souci
on peut marcher sur tout le monde et retomber aussi vite
le destin sévit
tous les quartiers du monde te diront que ça se p-sse ainsi
l’amitié est pire qu’une bombe, mais bon c’est pas un souci
on peut marcher sur tout le monde et retomber aussi vite
le destin sévit

[couplet 3]
moussa est le père de mamad
abdelkader est le père à mokhtar
la rue, c’est un truc de malade
pour ne pas dire un monde de bâtards
doumam’s a lance-ba, il a beau s’excuser
remonter d’espagne, la porteuse était pucée
la rue c’est fatal toi même tu sais
mokhtar a sorti le calibre, puis l’a posé
sur la ble-ta, en le regardant droit dans les yeux
il m’a dit j’te fais quoi, non tu sais quoi -bang-

[refrain]
tous les quartiers du monde te diront que ça se p-sse ainsi
l’amitié est pire qu’une bombe, mais bon c’est pas un souci
on peut marcher sur tout le monde et retomber aussi vite
le destin sévit
tous les quartiers du monde te diront que ça se p-sse ainsi
l’amitié est pire qu’une bombe, mais bon c’est pas un souci
on peut marcher sur tout le monde et retomber aussi vite
le destin sévit