lirikcinta.com
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu 3.souvenir (prod. andreonbeat) – sinio xcv

Loading...

verse:

j’descend au quartier, lunette teinté, 10 pige avant, tout commencer, *ssis sur le muret toute la journée, j’ai tout vu p*sser, des embrouilles de quartier, aux keuf qui scelle le destin dans les poignets, aux famille qui pleure un mort sur leur pallier, ceux qui injecte l’argent du sh*t dans le foyer et celle qui a 16 ans arrête tout pour un bébé
10 pige plus tard, rien a bouger, les tête on vieilli, les tête ont changer, les même keuf pour les même peine plancher, la même hache pas les même les tête trancher, la même meuf qui voulait me posséder, le même h pour ne plus y penser, mais j’fais que de penser, et j’suis pas censé, tant que j’ai la santé j’devrais m’lancé, ouais jdevrais me lancer, sauf que je fume, jgoute la tune, j’beug sur mes lacunes, vivre a fond parce qu’on en a qu’une, avant de se tiré sans laisser de plume, dans le néant, perdu comme au milieu des dunes, j’ai plus de chance de dép*sser les 600 vues, qu’elle me rappel, qu’elle m’écrive que j’la laisse en vu, j’pense a mon avenir psk en ce moment c’est tendu, regrettable comme mon p*sser mais sans rancune, j’ai soustrait mes relation mais sans retenue, parfois j’fais des choix mais sans recul, vivre avec l’amour que j’ai pour toi mais sans rechute, si j’suis pas dans le son j’suis sans refuge, j’fais pas de freestyle si ya pas de reçu, une avance sur un projet c’est pas de refus, mais j’signe pas de contrat si j’l’ai pas relu

refrain :

ne me parle pas de ce que j’aurais du faire, de ce que j’aurais du dire
ce qui m’inquiète c’est que j’ai de moins en moins de souvenir
souvent sur les nerfs car j’m’attend toujours au pire
désormais j’bouge pas tant que j’vois pas les sous venir

verse:

et j’compte les minutes qu’ils me reste
ceux qui ont froid retourne leur veste
tu dit que c’est bouillant mais c’est qu’un test
on a le sang chaud tout part d’un geste

parle pas de ce que tu connais pas oust aller !
tu marche pas droit, dit moi ou t’aller
on veut les cances*va toute l’année
le jet, le gamos vitre teinté

fais pas de tune dans la rue, évite le rainté
c’est ce que m’as dit un grand, la gueule esquinté
quand j’p*ssais chez mama, prendre juste un thé
toujours des condé pour me controler juste après

j’peux faire un double album si j’veux tout est prêt
ça pourrait rembourser au moins tout mes prêt
a 230, rien n’est loin, tout tout est près
l’amour n’est pas mort, il est dans les prés

si j’peux croire en moi dit moi qui m’arrête
j’péra depuis l’époque des pet*te barette
j’ai la deter, de la taille d’une pet*te cannette
j’fais rien, c’est, comme ci j’attendais de canner
et faut que je gratte un truc st’année
les auditeurs pire que des client de c
chaque morceau ..sniif.. dans le nez
j’suis franklin saint ou dr dre

refrain :

ne me parle pas de ce que j’aurais du faire, de ce que j’aurais du dire
ce qui m’inquiète c’est que j’ai de moins en moins de souvenir
souvent sur les nerfs car j’m’attend toujours au pire
désormais j’bouge pas tant que j’vois pas les sous venir