lirikcinta.com
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 #

lirik lagu goût amère – yhanks idot

Loading...

j’pars en couilles d’après ma mère
j’fais n’importe quoi d’après mes exs mais j’suis parfait d’après ma hlel
qui dois-je croire ? je suis dans un dilemme
oui j’aime la nature, oui j’aime le pollen
mais j’fais tout pour pas tomber dans le sexe
comment veux-tu qu’on marche droit alors que l’état nous met plus que tout le bras
ils cachent la crise et leurs bêtises en dénigrant l’islam
non désolé madame
je ne porte pas d’armes ni de cagoule
j’ai que ma plume, mon inspi’, 10 joints de white donc oui pour moi ça roule
encore un arabe qui veut prendre les commandes
j’réalise des meurtres et des gang bang pendant que t’attends
hier j’étais sur liste d’attente, aujourd’hui j’ai plus le temps et on m’demande
le monde ne tourne plus en rond, nan ça c’est moi
je choque parce que je shoote les cœurs et nique ces imposteurs
c’est pire que résident evil, surtout la nuit dans ma ville
oui demain c’est loin, j’fais tout mon possible pour que vos vies soient horribles, j’ai pas besoin qu’on m’tende la main
mon sablier coule à l’envers quand j’vois les mers de ma mère
faut que j’persévère j’ai, horreur de, perdre pendant qu’eux, s’obstinent à montrer leur verges
j’ai le ,vertige à force de, faire de la haute voltige entre, le royaume de saint-pierre et les rivières du styx
il m’faut du biff et vite
j’veux contempler les chiffres s’acc-muler dans mon compte en banque tout en évitant de verser mon sang

j’m’acharne sur ceux qui dorment
j’traque ceux qui m’attaquent, ceux qui veulent me voir mort
j’ai trop d’orgueil et de hargne, j’´suis perspicace comme un mec de griffondor
gros si tu dors tard la mort te rattrapera
regarde ces génies estropiés de leur cerveaux gesticuler en disant faire du pe-ra
ces chiens aboient quand ma caravane p-sse
quand j’p-sse j’fais un carnage, j’ai du mal à tout remettre en place
eh oui mec, j’suis tenace

dites aux langues pendues qu’j’ai l’œil sur la pendule, comme ses aiguilles j’tourne en rond, pour am-sser les tunes
style et manière -ssociés sans baisser le fute, sans jouer de flûte
dites aux tits-pe que si ils veulent devenir mecs du bitume c’est aussi au comportement, pas à l’allure

j’ai baisé ton phœnix me voilà toujours sur terre
faut que j’évite de ralentir, je shoote avec sûreté et maîtrise, courage et préci-si-on, avec sang froid sans hésitation
j’commets des crimes sans être -ssisté
jamais je pleure pour un décès, rien ne peut m’attrister
je tente d’être apprécié, tout en essayant d’estomper ma haine pour éviter d’être détesté
j’ai plus confiance en l’être humain
déçu par amis et famille
etant gamin j’étais béni
aujourd’hui j’suis applaudi par le diable
mais gros j’fais avec, j’avais que ça pour éviter l’échec, pour ne pas lâcher les manettes
avec ou sans lunettes ma vision du monde n’est toujours pas clair
j’attire la foudre et la colère
j’viens juste pour p-sser mon message et j’me barre en un éclair
mon dieu, fais que j’oublie ces choses horribles
chérie abrège mes souffrances, prend ce fusil vise ma tête ou ma poitrine
je contemple le ciel qui s’-ssombrit
j’regarde mon visage qui prend de l’âge, qui vieillit comme ceux de ceux qui m’ont donné la vie
si mes pupilles et mes nerfs optiques voyaient rose, l’ambiance serait moins morose, moins aigrie
plus j’allume de clopes et de buzz, plus j’pars en fumée, un peu comme ma vie

l’or se fait se rare
l’argent se réclame
et moi je me rétame, ah merde !

je laisse une trace car j’suis un brave
j’suis intouchable, amen !

la paix rend zen
mais le crime paie
j’veux une prime d’enfer

j’hésite un peu
j’sais pas quoi faire
mes questions s’enchaînent, sa mère !

ça parle en mode “pk?”
j’veux ce pécule
nique les scrupules
j’ai pas le temps pour ça

ils n’sont plus sociables
les billets troublent la vue
ils pensent viser la lune
quand ils fument leur pétard, ha !